Apprends le webmarketing avec Don Draper

Tu seras ravi(e) de le savoir, je suis une grande sérivore (ça veut dire que j’aime BEAUCOUP regarder des séries).

En bingeant Mad Men, j’ai réalisé que Don Draper nous apprend beaucoup de choses utiles pour notre webmarketing.

Qui, mieux que le meilleur publicitaire de tous les temps, peut nous donner ces 7 leçons de marketing ?

1. La réflexion est aussi importante que l’action

Dans l’une des premières scènes de la série, Roger entre dans le bureau de Don. Don est assis dans son fauteuil avec son verre de whisky et sa cigarette.

Roger lui dit qu’on dirait qu’il passe son temps « à ne rien faire ».

Si tu as regardé la série tu le sais : Don Draper n’est pas une feignasse.

Ce qu’il fait, c’est qu’il réfléchit !

Réfléchir à ta stratégie doit impérativement être la première chose que tu fais, et tu dois y consacrer autant de temps que Don.

2. Se concentrer, c’est la clé

Don est quelqu’un d’important chez Sterling Couper (ou SCDP, ça dépend à quelle saison on en est).

Et donc, comme tous les gens importants, il a l’immense privilège d’avoir sa secrétaire perso, qui passe la majeure partie de son temps à inventer des excuses pour que l’importun qui appelle ne puisse pas parler à Don.

Et Don a raison de lui demander de filtrer ses appels !

Si tu te laisses déconcentrer, tu n’avances pas.

Lorsque tu travailles sur ta stratégie webmarketing ou sa mise en place, assure-toi de ne pas être distrait : téléphone en mode avion, emails fermés et réseaux sociaux oubliés !

3. Il faut OSER

Et ça, c’est aussi Peggy qui nous le montre. Si elle se fait sa place dans les sixties, c’est parce qu’elle n’a pas peur d’oser ce que ne font pas les autres.

Dans un épisode, elle a une idée qui peut paraître un peu saugrenue, qui ne coûte presque rien mais qui va avoir un franc succès.

Je ne t’en dis pas plus, tu la découvriras dans la leçon suivante. Mais si tu es un fan de la série, tu sais que ça inclue du jambon !

Si tu crois en tes idées, l’avis des autres ne doit pas t’arrêter, même s’ils font cette tête :

4. Le buzz, c’est la vie

Donc dans ce fameux épisode, le cabinet représente un vendeur de jambons. Peggy prend l’initiative d’embaucher deux comédiennes, qui ont pour mission d’aller au supermarché, se battre pour le dernier jambon de la marque du client.

Comme par hasard, un journaliste se trouve sur les lieux pile à ce moment-là et prend des photos.

Et c’est le buzzzzzz.

Il n’y a pas d’Internet, pas de réseaux sociaux, mais la nouvelle est dans les journaux new-yorkais du lendemain, donnant à la marque de jambon une visibilité incroyable.

Ce coup de poker gagnant montre qu’il faut oser, et ne pas avoir peur d’être disruptif.

5. Echange avec tes pairs et tes clients

De nombreuses scènes nous montrent les équipes créatives de l’agence brainstormer plusieurs heures (voire des week-ends entiers) avant de proposer leur idée à Don.

Dans le marketing en général, il est important d’être créatif. C’est encore plus vrai sur le web, où l’internaute est distrait de toutes parts. Il est donc indispensable que tu ne réfléchisses pas seul, et que tu fasse participer ton équipe, tes clients, tes partenaires, afin d’avoir plus d’idées.

6. L’ambition nourrit la motivation

Si tu ne sais pas où tu vas, tu n’y arriveras jamais. Il faut donc avoir des objectifs, et des objectifs réalistes mais élevés.

Dans la série, l’agence de Don s’attache à décrocher un client majeur dans chaque secteur d’activités. Ils sont prêts à écarter un client si son concurrent principal veut travailler avec eux. Cette attitude peut parfois être risquée, comme c’est le cas avec Mohawk et Americain Airlines.

Pourtant, il est primordial de se donner un cap, et de vouloir aller le plus haut possible !

7. Pour vendre, déclenche une émotion

Heinz, le célèbre fabricant de ketchup, est l’un des « vrais » clients principaux de Don Draper.

Lors d’une scène marquante, que tu peux revoir ci-dessous, Donc pitche une campagne d’affichage sur laquelle on ne voit pas le produit (la bouteille de ketchup). Les affiches montrent des plats très appétissant, avec au-dessus la phrase « Pass the Heinz ».

Donc :

  • On a très faim en regardant ces affiches
  • On a le sentiment d’appartenir à cette communauté de gens « qui savent », que le Heinz, c’est le ketchup

 

Dans la série, le client est gêné par le fait qu’on ne voit pas la bouteille et ne retient pas l’idée.

Dans la vraie vie, en 2017, Heinz a réutilisé cette idée et en a fait une vraie campagne. En plus, cette campagne a reçu de nombreux prix !

Le marketing de l’émotion est donc très important, pour :

  • Donner envie aux gens une envie irrépressible d’acheter votre produit
  • Leur faire sentir qu’ils ratent quelque chose s’ils ne le font pas

 

L’article te plait ?

Tu n’as pas aimé la fin de la série ?

Fais-moi part de tout ça en commentaires !

Sinon, pour ta phase de réflexion, je te propose un outil super pratique : un fichier Excel pour estimer ce que te coûterait un clic sur Adwords ! Tu peux le télécharger gratuitement ci-dessous :

 

  • SHARE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *